Version mobile

Vendredi 15 juin 2018, l’Esat d’Armentières fêtait l’arrivée d’une sixième cuve dans la brasserie en compagnie d'une partie des contributeurs, dans le cadre du projet de financement participatif mené fin 2017. Elisabeth Zureck, directrice de l’Esat, a présenté "cette grande dame consommatrice de tant d’énergie au sein de l’établissement" installée aux côtés des cinq autres cuves le 22 mai dernier.

Frédéric Boidin et Geoffrey Tillieu, moniteurs brasseurs à l'Esat d'ArmentièresInaugurée en février 2015, la brasserie produisait jusqu’à aujourd’hui cinq bières (blanche, blonde, ambrée, brune et triple). Deux ans exactement après le lancement de la triple, l’Esat démarre la commercialisation, ce lundi 18 juin 2018, d'une sixième bière : la 18 VI (prononcer "dix-huit six").

Après six mois de recherche, cette IPA (Indian Pale Ale) vient compléter la gamme de bières La Léonce d’Armentières. La 18 VI se démarque des IPA par son goût plus fruité que la moyenne. "Les IPA sont des bières plutôt amères et très houblonnées, précise Frédéric Boidin, maître brasseur. Nous avons joué sur l’odeur et le goût du fruit du houblon pour rendre notre bière accessible à tous, tout en gardant les bases d’une IPA." Le premier brassin est commercialisé directement à l'Esat et sera disponible dans les prochains jours chez quelques partenaires.

L’équipe brassicole est composée de 10 à 12 travailleurs en situation de handicap mental, encadrés par deux moniteurs brasseurs (Frédéric Boidin et Geoffrey Tillieu, photo ci-contre). En février 2018, la blonde et la triple ont été médaillées au concours général agricole. Sur 800 bières présentées, 112 ont été primées.

Découvrir les commerces où trouver la Léonce d’Armentières.

   

Pour ne rien perdre de notre actualité ! N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux