Version mobile

Pour la création de l’unité de vie pour personnes en situation de handicap de plus de 16 ans présentant des « comportements-problèmes »,

l’Association Les Papillons Blancs de Lille poursuit la constitution d’une nouvelle équipe pluridisciplinaire

       Vous êtes infirmière ou infirmier ?

Participez à ce nouveau projet « hors normes »

co-porté par quatre autres associations médico-sociales du territoire

ASRL, Autisme & Familles, GAPAS, Papillons blancs de Roubaix – Tourcoing!

 

Nous recrutons des infirmiers de jour et de nuit !

Nous recherchons encore un ou une professionnelle de jour (horaires d’internat) et plusieurs professionnels de nuit pour rejoindre les collègues en poste.

Les infirmiers auront pour mission première la mise en œuvre des projets de soin de nos résidents, en lien avec leurs représentants légaux et les équipes de soin qui les suivent. Avant l’arrivée des résidents, un travail de constitution et d’étude des dossiers médicaux sera à mener, sous la responsabilité du médecin.

S’agissant de l’ouverture d’une structure, l’équipe d’infirmiers devra contribuer largement à la création de l’infirmerie, des protocoles de soin. Au-delà de leur fonction soignante, les infirmiers participent à l’accompagnement quotidien des résidents, tout comme le reste de l’équipe, avec leur regard spécifique.

Vous êtes prêt(e) à prendre soin de nos résidents et à contribuer à créer et faire vivre un lieu de vie adapté à chacun d’entre eux ? Nous vous attendons !

Pour postuler : adresser lettre de motivation et CV par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier à Les Papillons Blancs de Lille – Ouverture de l’unité de vie de Camphin en Pévéle – 42 rue Roger Salengro – 59 000 Hellemmes-Lille

 

Qui seront les résidents de cette nouvelle structure ?

Il s’agit de personnes en situation de handicap de plus de 16 ans, présentant des comportements-problèmes, c’est-à-dire selon la Haute Autorité de Santé « des manifestations dont la sévérité, l’intensité et la répétition sont telles que ces comportements génèrent des gênes très importantes pour la personne elle-même et pour autrui, de nature à bouleverser durablement sa vie quotidienne et celle de son entourage[1] ».

La commission d’admission d’entrée au sein de cette nouvelle structure s’est réunie en juillet dernier. Les situations de cinq messieurs et une dame ont été validées. Ils ont entre 16 et 32 ans. Chacun d’entre eux est naturellement singulier tant par leur personnalité, leurs goûts et histoire de vie. Toutefois, on peut noter quelques points de convergence en matière de profil et de besoin d’accompagnement. Tous présentent une déficience intellectuelle relativement importante, quatre d’entre eux ont un diagnostic de troubles du spectre de l’autisme. Ils ont tous besoin d’outils de communication adaptés. Les troubles du comportement qu’ils développent sont différents mais bien marqués, comme le prévoit le projet. Nous avons déjà fait connaissance de ces six personnes et contribuons d’ores et déjà à l’accompagnement de certains d’entre eux.

Un 7e accueil sera possible, sous forme d’accueil temporaire. Un 8e logement sera disponible, y compris pour offrir un logement temporaire aux familles le cas échéant.

Ce nouveau projet vise à proposer un modèle d’accompagnement d’extrême personnalisation, inédit tant par le taux d’encadrement, que par l’adaptation des locaux et la méthodologie d’accompagnement des personnes.

 

Où ?

Il s’agit d’une nouvelle structure qui ouvrira à Camphin-en-Pévèle (20 minutes de Lille en voiture, accès direct par autoroute). Les bâtiments sont bâtis et aménagés spécifiquement pour cette création. Cette nouvelle construction, de 1392 m2, sera de plain-pied, dans un quartier au calme, sur une parcelle de 10000 m2.

Chaque résident bénéficiera d’un logement individuel de 35 m2 avec jardin privatif et de l’accès aux infrastructures de ce nouvel établissement, pensées pour accompagner les comportements-problèmes : quatre espaces de calme-retrait, trois salles sensorielles, une balnéothérapie, des salles d’apprentissages, parc extérieur, …

Les travaux ont pris un peu de retard mais avancent correctement.

Quand ?

 

Les premiers résidents devraient être accueillis en janvier 2023.

Les professionnels d’ores et déjà recrutés ont pris leur poste, certains depuis le 1er septembre, font la connaissance des résidents, les accompagnent, participent à des formations/sensibilisations et aux démarches liées à l’ouverture de la structure.

Qui composera l’équipe ?

Il s’agit d’une équipe pluridisciplinaire présentant un taux d’encadrement très significatif au regard des comportements-problèmes manifestés par les résidents.

Une directrice, assumant par ailleurs d’autres missions de direction, un chef de service à temps plein, un médecin-psychiatre (0,3 ETP) et un psychologue à temps plein auront la responsabilité de gestion de cette nouvelle structure, avec pour premier objectif la personnalisation extrêmement poussée de l’accompagnement de chaque résident, dans un souci de continuité de service et de soutien à l’équipe de terrain.

Le taux d’encadrement prévu est de l’ordre de « un pour un » 7 jours sur 7 entre 7 heures et 21 heures 30, atteignant 2 pour 1 certains jours. Il s’agit notamment de permettre l’accompagnement hors de l’établissement, « en ville », dans les dispositifs de droit commun (culture, santé, sport, …) ou dans d’autres établissements et services médico-sociaux ou sanitaire du territoire.

Une équipe de nuit renforcée est prévue (un infirmier et un ou deux professionnels éducatifs), certains résidents présentant des troubles du sommeil.

 

[1] Recommandation Anesm / HAS sur « les comportements-problèmes : prévention et réponses au sein des établissements et services intervenant auprès des enfants et adultes handicapés »

Pour ne rien perdre de notre actualité ! N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux