Version mobile

 
 

Ce samedi de janvier, la mobilisation est importante et le cercle constitué autour du duo de musiciens Kaï Dina dense. De 10 à 11 heures, les artistes de cette association lilloise captent l’attention des enfants, entre les murs de la halte-garderie Doux Câlins. Les copains-copines prennent leurs quartiers un samedi matin par mois dans les locaux prêtés par la Ville de Lille, boulevard de Metz. Au programme : percussions, comptines, lectures en sons. Les enfants jouent du djembé ensemble puis de la guitare, à tour de rôle, face au groupe qui chantonne. Une dizaine de familles participe à ce joyeux moment de détente. « Une quarantaine de familles au total participent aux activités du groupe associatif, assure Sylvie Mairesse, chargée de mission pour la « mission scolarisation et petite enfance » des Papillons Blancs de Lille, fil rouge du groupe. Certaines viennent trois fois par an, d’autres plus souvent. »

« Un moment de liberté »

Les familles membres du groupe peuvent ne pas avoir leur enfant accueilli au sein de l’un des établissements de l’association. C’est le cas de Christine et Sébastien Rager, venus ce samedi avec Quentin, 10 ans, et Valentin, 6 ans. Quentin, accueilli à l’IME du Recueil, à Villeneuve-d’Ascq, connaît bien les lieux et rencontre régulièrement le duo Kaï Dina dans d’autres lieux. « Ici, Quentin vit un moment de liberté, indique Christine Rager. Les lieux où l’on ne nous jette pas la pierre et où nos enfants sont acceptés sont rares ! »

Après une heure musicale, parents et enfants se séparent. Karine Bernard, psychomotricienne, et Corine Foucart, éducatrice – toutes deux détachées des IME de Seclin et du Fromez pour participer aux matinées des « copains copines » – accueillent les enfants dans la salle de psychomotricité. Les parents peuvent alors échanger librement. « Nous pouvons parler de tout, souligne Sandrine Roman, maman d’Owen, 22 mois. Je peux notamment bénéficier des conseils d’autres parents. » Les enfants ont des handicaps différents, les âges varient mais les problématiques se rejoignent souvent. Aide administrative, dispositifs d’accueil, orientation, pédagogie… Les thématiques abordées lors de ces groupes de parole émanent des besoins exprimés par les familles.

En 2017, des intervenants experts ont participé à deux des neuf ateliers programmés, sur la scolarisation et l’initiation à la bibliothèque sensorielle pour les 0-2 ans. Deux sorties familiales ont par ailleurs été organisées, au parc Mosaïc et au Centre régional des arts du cirque de Lomme.

« En dehors des temps institutionnels »

Le groupe associatif, coordonné par Catherine Vercaygne, administratrice, est né en 1992 d’une dynamique impulsée et entretenue par les parents. « Il a été créé à l’initiative de parents pour laisser la possibilité aux familles de se rencontrer en dehors des temps institutionnels », précise Sylvie Mairesse. Avant l’âge de six ans, copains copines permet de renforcer l’accompagnement, en complément des dispositifs proposés par l’association. « Quand une famille entre en contact avec nous, nous faisons en sorte de rester en lien avec elle le plus longtemps possible, d’être présents pour guider les parents, répondre à leurs questions en nous adaptant aux besoins. »

Consacré essentiellement aux familles dont l’enfant a entre 0 et 6 ans, copains copines est l’un des deux groupes associatifs des Papillons Blancs de Lille. Sac’ados organise quant à lui des sorties et animations à destination des adolescents.

une question, un renseignement ? n’hésitez pas à nous contacter par e-mail, par téléphone ou par courrier